Blog

Nouvelles priorités pour la Suisse numérique

Contribution de Geschäftsstelle Digitale Schweiz GDS

Publié le 11.09.2020


À l'avenir, la politique numérique de la Confédération doit accorder une plus grande place aux aspects liés à l'environnement et aux données. Pour concrétiser ce principe, le Conseil fédéral a adopté le 11 septembre 2020 la stratégie actualisée "Suisse numérique". Celle-ci tient également compte de l'importance de la numérisation pour le fonctionnement du pays dans des situations de crise telles que la pandémie de Covid-19, dont les effets sur la politique numérique doivent être analysés de manière approfondie.

La stratégie "Suisse numérique" fixe les grandes lignes de l'intervention de l’État en matière de numérisation. Elle revêt un caractère obligatoire pour l'administration fédérale. Elle sert également de cadre de référence pour les autres acteurs de la Suisse numérique tels que les milieux économiques et scientifiques, ainsi que la société civile. Le développement de la stratégie s’est donc fait en collaboration avec eux. Le Conseil fédéral a fixé les priorités suivantes pour les deux prochaines années:

Protection de l'environnement: les nouvelles technologies permettent de développer la politique environnementale en donnant accès à des données de plus en plus précises. Afin d'exploiter au mieux les possibilités offertes par la numérisation en matière de protection du climat et de l'environnement, l'Office fédéral de l'environnement montrera d'ici fin 2021 comment améliorer les bases de calcul des écobilans, de la consommation d'énergie et de l’empreinte des technologies et services TIC.

Espaces de données: les espaces de données partagés peuvent créer une valeur ajoutée en permettant l'utilisation des données au-delà de leur objectif initial ainsi que de nouvelles formes de partage. La Suisse devrait donc promouvoir l'accès à des espaces de données fiables pour les particuliers, les entreprises et le secteur public. À cette fin, l'Office fédéral de la communication (OFCOM) et la Direction du droit international public du DFAE, en collaboration avec d'autres acteurs, établiront d'ici fin 2021 un rapport de base qui indiquera les domaines où une intervention de l’État est nécessaire.

Économie numérique: le Secrétariat d'État à l'économie actualisera le rapport sur les principales conditions-cadre pour l'économie numérique d'ici la fin de l'année 2022. Une attention particulière sera accordée aux thèmes de l'économie collaborative, de la finance numérique, de la recherche et du développement, des relations commerciales et de la politique en matière de concurrence.

Service numérique public: l'OFCOM, en collaboration avec d'autres offices de l'administration fédérale, établira d'ici à la mi-2022 un rapport sur l'évolution résultant de l'utilisation des données dans les secteurs d'infrastructure réglementés. Au centre des considérations se trouve la question de savoir si une nouvelle réglementation est nécessaire et quel devrait être le rôle de la Confédération dans la construction et l'exploitation éventuelles de nouvelles infrastructures basées sur les données.

Conséquences de la pandémie de Covid-19: les applications numériques ont joué un rôle majeur pour assurer le fonctionnement de la Suisse pendant la pandémie de Covid-19. Simultanément, certaines faiblesses de la numérisation se sont révélées dans divers domaines. Afin que la Suisse soit mieux préparée à affronter des situations comparables, l'OFCOM et la Chancellerie fédérale (ChF) présenteront d'ici fin 2021 un rapport identifiant les potentiels d'amélioration et proposant des mesures pour la politique numérique de la Confédération. Les analyses de tous les départements et de la ChF seront intégrées au rapport.


Contribution de

Geschäftsstelle Digitale Schweiz GDS
Geschäftsstelle Digitale Schweiz GDS